Bloguer sur Steemit: un an après

This post is also available in: enEnglish

Salut tout le monde. Ici Klebs et aujourd’hui, je vais revenir sur la dernière année où j’ai enfin décidé de m’exprimer sur le web. Qu’est-ce qui m’a amené sur le réseau Steemit et éventuellement, mon propre site web.

Avant Steemit

Depuis plusieurs années, je regardais beaucoup de vidéos sur YouTube et je rêvais souvent de devenir YouTubeur et de faire des sketchs mais je n’étais jamais assez motivé pour commencer. Depuis, j’ai fondé une famille et mes intérêts ont changé quand j’ai commencé à regarder des vidéos sur la motivation en général et d’autres sur des guides et des tutoriels de jeux vidéo. Mon objectif était maintenant de créer des vidéos aidant les gens à résoudre des problèmes liés aux jeux vidéo sachant que le plus grand obstacle était le temps puisque j’avais aussi ma famille, mon emploi et mes heures de sommeil à gérer.

La découverte de Steemit

J’essayais encore de trouver une manière efficace de créer des vidéos quand un jour, quelqu’un sur Twitter a parlé de Dtube, un concurrent de YouTube qui est un réseau décentralisé opérant sur la blockchain STEEM. Cela m’a éventuellement mené vers Steemit, un réseau similaire à Medium mais décentralisé et opérant sur la même blockchain. L’idée derrière ces réseaux était de pouvoir s’exprimer plus librement et de monétiser son contenu sous forme de cryptomonnaie nommée STEEM. Après réflexions, j’ai accepté le fait que pour le moment, rédiger des blogs et des tutoriels sur les jeux vidéo représentait le meilleur compromis entre m’exprimer sur Internet et être capable de mieux gérer mon temps. Créer des vidéos m’intéresse toujours mais cela devra attendre à une autre fois.

Mon aventure sur Steemit

Au début, j’ai eu droit à un accueil chaleureux de la part de la communauté et la phrase que j’entendais souvent était:

Les gens viennent pour l’argent. Ils restent pour la communauté.

C’était en mars 2018 et le marché de la cryptomonnaie commençait déjà à s’essouffler mais les utilisateurs demeuraient nombreux et optimistes. Ils publiaient régulièrement des articles et étaient très actifs dans la section des commentaires.
Toutefois, au fil des mois, j’ai vu certains utilisateurs poster moins de contenu et d’autres disparaître. L’optimisme a laissé sa place au cynisme et à l’amertume face aux utilisateurs plus influents qui sont capables de générer au moins 100$ en postant une simple photo. Pendant ce temps, les blogueurs qui rédigeaient des articles d’une qualité de niveau journalistique peinaient à récolter 1$. Voyant mon lectorat s’effriter, je devais sortir de ma zone de confort et créer ma propre plateforme.

Allier blog et réseaux sociaux

Tout en m’efforçant à publier mes articles sur Steemit avec une meilleure assiduité (j’y travaille encore), je continuais à regarder des vidéos sur la motivation, l’entreprenariat et le développement personnel. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de créer mon propre site web: Les Ateliers PHV
Grâce à l’outil Steempress, je pouvais maintenant faire publier mes articles simultanément sur mon site et mon compte Steemit. Quant aux réseaux sociaux, c’est l’outil Share2Steem qui se chargeait de repartager sur Steemit mes photos sur Instagram et mes publications sur Twitter.

La suite

Il y a un an, je publiais des articles sur les jeux vidéo rétro et maintenant, Linux s’ajoute à la liste des sujets que je prévois aborder dans mes ouvrages. Si vous lisez ces lignes, c’est que vous avez décidé de vous joindre à moi à la découverte des jeux vidéo et Linux ou qu’au moins, vous y pensez. Pour ça, merci du fond du cœur.

Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez surtout pas. On se voit dans le prochain article.

Partagez / Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *