C’est reparti avec Manjaro

This post is also available in: English

Salut tout le monde. Ici Klebs et aujourd’hui, je vais retenter ma chance avec Manjaro. Si je l’ai déjà essayé avant de tourner mon attention vers Arch Linux, pourquoi est-ce que je reviens en arrière?

 

Ma première expérience avec Manjaro

Au début de mon aventure avec Linux, je commençais à être à l’aise avec la famille Debian/Ubuntu et particulièrement Linux Mint mais la famille Arch m’intriguait. Certes, sa réputation de distribution difficile à utiliser m’intimidait mais un collègue au bureau m’avait encouragé à essayer Manjaro qui est issu de la même famille. Au début, j’aimais bien m’en servir en mode Live USB mais comme je n’avais qu’un seul ordinateur de libre et que ma famille était déjà habituée à Linux Mint, j’avais décidé d’attendre de mettre la main sur un autre ordi pour l’installer dessus et ainsi avoir plusieurs distros à jouer avec.

 

Mon bref passage vers Arch

Quand j’ai finalement acheté un ordinateur avec Pop!_OS et de l’espace pour une autre distro, j’avais initialement installé Manjaro mais après quelques erreurs de ma part, j’avais bousillé mon ordi au complet. Après avoir réinstallé Pop!_OS, j’avais décidé de mettre Manjaro de côté et tenter d’apprendre Arch pour voir si je suis capable de m’en servir. Après quelques mois de travail tout en prenant des notes en cours de route, j’avais enfin une installation Arch stable… ou du moins, je le croyais.

 

Un choix à faire

Après chaque installation, je trouvais toujours quelque chose qui clochait et je recommençais aussitôt depuis le début. Un jour, je n’arrivais plus à installer Arch comme il faut et je me suis aperçu que la distro avait tellement changé avec le temps que mes notes n’étaient plus à jour et je devais réapprendre à l’installer. Je me suis donc retrouvé face à un dilemme: repasser encore quelques mois à tout réapprendre ou installer Manjaro tout en faisant attention de ne pas le bousiller une nouvelle fois. Comme mon objectif est de me familiariser avec la famille Arch, j’ai décidé de mettre Arch de côté et donner une autre chance à Manjaro. De toute façon, je peux toujours expérimenter avec Arch sur une machine virtuelle tout en apprenant à l’installer à mon rythme. L’avenir me dira si j’ai fait le bon choix.

 

N’hésitez pas à me faire part de vos questions et commentaires sur Twitter et Mastodon.

Aussi, si vous aimez ce que je fais et que vous utilisez le navigateur Brave, vous pouvez me laisser un pourboire sous forme de BAT sur mon site web ou mon compte Twitter. Vous pouvez aussi utiliser ce lien affilié si vous achetez des jeux, livres ou autres sur Humble Bundle.

Merci d’avoir lu et à la prochaine.